La normande redevient la star du camembert

17avr

Une bonne nouvelle pour les éleveurs de Normandes : en 2021, grâce à l’élargissement de la dénomination camembert AOP, de nombreux élevages pourront bénéficier des avantages de la filière AOP (stabilisation des prix, possibles plus-values de 20 à 49€ la tonne selon les estimations) et donc renforcer leurs effectifs de Normandes (minimum 30% à 50% selon les cahiers des charges) !

En effet, avec l’accord de l’Institut national de l’origine et de la qualité, toutes les fermes de Normandie pourront se voir collecter leur lait issu de race Normande. Près de 2 000 nouveaux producteurs de vaches normandes, contre 513 aujourd’hui, pourraient ainsi venir grossir les rangs des laiteries, soit 910 millions de litres de lait en plus.

Pour cela, 25 000 vaches supplémentaires devraient être mises en production d’ici 2021. Mais pour avoir vos vaches à cette date, c’est cette année qu’il faut inséminer ! N’hésitez pas à avoir recours à la semence sexée pour augmenter vos probabilités d’obtenir des femelles !

N’hésitez pas à consulter l’article complet du Ouest France : cliquez ici.

Et réservez dès maintenant vos femelles Normandes auprès de Synergie Normande, 1er groupement de femelles Normandes adossé au réseau d'éleveurs Charte Génisses en cliquant ici.